Subventions de recherche – 2020

Les dons à la Société de leucémie et lymphome du Canada contribuent à financer la recherche sur les cancers du sang. Dans tout le pays, de nombreux scientifiques travaillant dans des hôpitaux et des centres de cancérologie ont besoin d’un appui financier pour lancer ou poursuivre leurs projets de recherche sur les cancers du sang.  

La Société de leucémie et lymphome du Canada (SLLC) finance la recherche sur le cancer depuis longtemps. Tout a commencé en 1955, lorsque cinq femmes de Toronto, préoccupées par le manque de recherches sur la leucémie, ont entrepris de recueillir des fonds. Aujourd’hui, la SLLC est le plus grand organisme de santé bénévole au Canada qui se consacre au financement de la recherche sur la leucémie, mais également sur tous les types de cancers du sang. 


Subvention 2020 pour cliniciens-chercheurs (en partenariat avec les IRSC)

La subvention pour cliniciens-chercheurs a pour objectif d’encourager les spécialistes en milieu clinique débutants à poursuivre une carrière dans le domaine de la recherche sur les cancers du sang. Cette occasion vise à favoriser l’acquisition de compétences et l’indépendance pour mener des recherches sur les cancers du sang en laboratoire, en clinique ou dans un milieu mixte.

La Société de leucémie et lymphome du Canada, en partenariat avec les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC), est heureuse d’annoncer le nom du récipiendaire de la subvention 2020 pour cliniciens-chercheurs

Médecine de précision pour les cancers myéloïdes avec la 5-azacytidine

Le syndrome myélodysplasique (SMD) et la leucémie myéloïde aiguë (LMA) restent des défis cliniques importants, seule une fraction des patients parvenant à survivre à long terme. Le traitement le plus couramment utilisé en Amérique du Nord est la 5-azacitidine (5-aza), et si la 5-aza est efficace pour certains patients, 40 % des patients traités n’y répondent pas. On ne sait pas pourquoi les patients deviennent résistants à la 5-aza et, étant donné son importance dans le traitement du SMD et de la LMA, il est nécessaire de comprendre les mécanismes de la résistance à la 5-aza. L’objectif de ce projet est de déterminer pourquoi les patients sont résistants à la 5-aza, et de fournir des informations pour mettre au point de nouveaux traitements.

 


Le navigateur virtuel sur les cancers du sang 

En réponse au besoin de sources d’information adaptées en matière de santé, la Société de leucémie et lymphome développe actuellement le Navigateur virtuel sur les cancers du sang. Cette plateforme numérique interactive utilisant l’intelligence artificielle fournira une expérience personnalisée qui permettra aux patients et aux survivants de cancers du sang de démystifier le monde complexe du cancer, en obtenant les bonnes informations au bon moment. Des informations personnalisées et adaptées à la personne atteinte d’un cancer peuvent contribuer à améliorer la communication et la prise de décisions éclairées, favoriser l’autogestion des soins et améliorer la qualité de vie du patient tout en l’aidant à mieux reconnaître les éventuelles complications mortelles associées à son diagnostic et à son traitement.

Les Dres Mayo et Howell détermineront les caractéristiques, les fonctionnalités et les contenus essentiels du navigateur pour permettre aux patients d’obtenir les informations et le soutien dont ils ont besoin afin de gérer leur cancer du sang.


Chercheur subventionné en 2019/2020

Les organites des plaquettes : une nouvelle externalisation des modulateurs de cancers

L’inflammation est étroitement liée au développement et à l’évolution du cancer. Les plaquettes font partie des composants qui participent à l’inflammation dans ces processus. Les plaquettes, initialement découvertes pour leur effet coagulant, occupent le deuxième rang des cellules sanguines circulantes les plus abondantes dans le corps humain. Il est intéressant de noter que les plaquettes rejettent également de petites vésicules (semblables à des capsules d’évacuation) qui renferment des molécules biologiquement actives. Nous avons récemment identifié un nouveau type de vésicules, appelées « mitoMP ». Ces mitoMP contiennent des mitochondries, composants qui sont connus pour fournir de l’énergie à chaque cellule. Nos résultats initiaux montrent que les mitoMP se lient aux cellules leucémiques, qui les enveloppent afin que les mitoMP puissent transférer leur contenu (mitochondries). Par conséquent, ces cellules cancéreuses sont très viables et possèdent une résistance accrue à la mort cellulaire. Nous pensons que les mitoMP représentent d’importants modulateurs de cancers, ce qui se traduirait par une évolution notable de la maladie. Dans le cadre de cette étude, nous proposons de définir l’importance des mitoMP dans la leucémie lymphoïde chronique. Plus important encore, nous en déterminerons les mécanismes pathologiques, ce qui permettra ensuite l’élaboration de nouvelles stratégies en matière d’approches thérapeutiques.

Financement en partenariat avec la Fondation de la recherche en santé du Nouveau-Brunswick (FRSNB).