Image
Brian Fortune (painting) - Halifax
lymphome non hodgkinien

Brian Fortune

lymphome non hodgkinien

Halifax NS
Canada

Quote
Ma femme et moi nous sommes tous deux portés volontaires pour le programme de soutien par les pairs, moi en tant que survivant, et Brenda à titre de proche aidante. Ce fut très enrichissant de pouvoir aider d’autres survivants de diverses façons. 

On dit qu’à toute chose, malheur est bon. Après avoir survécu à deux batailles avec le lymphome non hodgkinien (LNH), je peux attester de la véracité de cet adage. 

Le fait de passer beaucoup de temps seul lors de traitements de chimiothérapie nous donne l’occasion de réfléchir amplement à notre passé, mais aussi à l’avenir qu’on espère avoir.  

Après mon premier combat avec le LNH, qui a commencé en septembre 2013, j’ai décidé de m’impliquer auprès de la Société de leucémie et lymphome du Canada de ma région. Ma motivation est venue largement des actions de ma plus jeune fille, qui avait inscrit notre famille à la Marche Illumine la nuit cette année-là.

Depuis cette première implication, je suis heureux de dire que notre famille a recueilli plus de 10 000 $ pour la SLLC. 

Ma femme et moi nous sommes tous deux portés volontaires pour le programme de soutien par les pairs, moi en tant que survivant, et Brenda à titre de proche aidante. Ce fut très enrichissant de pouvoir aider d’autres survivants de diverses façons. 

Une autre avenue de participation s’est ouverte grâce à mon employeur, qui m’a très généreusement permis de prendre congé afin que je puisse visiter des patients à l’étage des greffes. En tant que survivant, ce fut encore une fois très enrichissant  de rencontrer ces patients et de les encourager. 

Peut-être que le plus grand bénéfice tiré de mon expérience avec le cancer a été l’envie de poursuivre un objectif personnel que j’avais mis de côté depuis 26 ans. En tant qu’ex-membre d’un club de cuisine réservé aux hommes à Ottawa dans les années 80 (il y avait alors 3 clubs du genre), j’avais toujours rêvé de fonder une section locale à Halifax. Un jour, alors que j’étais allongé sur le divan, j’ai décidé de poursuivre ce but. Un an plus tard, le 15 avril 2015, Halifax est devenue la 17e section locale de Marmitons International en Amérique du Nord, avec les quinze membres réglementaires. Depuis, notre club s’est accru à 36 membres et, en 2018, nous avons été les hôtes du Gala annuel international des Marmitons, qui a attiré à Halifax près de 200 membres et partenaires de clubs de l’ensemble du Canada et des États-Unis.  

Alors? Est-ce bien vrai qu’à toute chose malheur est bon? Absolument! 

Quote
Ma femme et moi nous sommes tous deux portés volontaires pour le programme de soutien par les pairs, moi en tant que survivant, et Brenda à titre de proche aidante. Ce fut très enrichissant de pouvoir aider d’autres survivants de diverses façons.